MACHA POYNDER

MACHA POYNDER

Macha Poynder
Je vis dans le dessin et la peinture depuis l’âge de six ans, commencés à Moscou. Puis il y a eu Paris, peinture et livres dits « d’artiste ». New York a ouvert, déployé mon espace, libéré le trait, le geste, son écriture, sa danse. Je trouvais alors ma famille, l’expressionnisme abstrait. La peinture a continué à se fluidifier, à se dégager, à s’amplifier, pour se rapprocher de sa propre source, faisant reculer d’année en année la tradition et le savoir acquis. J’ai de plus en plus oublié. Aujourd’hui je suis en train d’opérer mon saut quantique vers le travail avec la lumière. Débarrassées de la matérialité, du poids des huiles et des toiles, les night paintings saisissent l’immatériel, ainsi que le mouvement, celui du corps dansé, et le rendent visible. Le light movie (dessins sans fin et en mouvement) sur du 35mm arrive en parallèle, de même que la vidéo. Viennent aussi les performances des night paintings en live, ainsi qu’avec les danseurs, et notre collaboration avec le musicien/compositeur Kirk Hellie se poursuit.

Expositions à New York (La Boétie), San Francisco (Modernism), Paris (François Mitaine, Jacques Donguy), Londres (T1+2 Gallery), Chicago, Boston, Los Angeles, à la Biennale de Lyon. Onze livres « d’artiste ». Installation visuelle et sonore à Nuit Blanche, Paris.

Collections publiques (Paris, New York, San Francisco, Amsterdam, Allemagne), collections privées (France, Etats-Unis, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Russie, Italie).